Le Château d'Adeline

La Maison du Directeur, à Rochebelle (Alès)

Lieux de Mémoire : retour au lieu précédent :  Alès

 

Résumé des épisodes précédents

La saga des David, c'est 5 génération d'ouvriers verriers qui ont connu l'essor puis l'apogée de l'industrie du verre au XIXème avant que la machine ne marginalise les ouvriers spécialisés. Le dernier de la lignée, Antoine DAVID, va connaître une régression sociale importante, son métier étant progressivement exercé par des manoeuvres trois fois moins bien payés que lui. Alors que ses aïeux ont connu une situation matérielle enviable, élevant entre 3 et 5 enfants, la dégradation de ses conditions de vie ne lui ont permis d'élever qu'un unique enfant, Laurent, qui fera des études d'ingénieur des Mines.

La saga des THèbre, la famille d'Adeline, la femme d'Antoine DAVID, c'est un statut quasi aristocratique de Maîtres Verriers descendants de verriers de Bohème qui se termine en queue de poisson par deux drames : 5 filles et pas un garçon pour reprendre le Statut de Maître verrier. Et surtout, une fille mère célibataire, dans un milieu ultra-catholique, Mélanie, la mère d'Adeline. Bref une chute sociale vertigineuse pour Adeline, petite fille d'aristocrate-ouvrier dont les conditions de vie seront tout sauf confortable.

Donc Antoine et Adeline, ou l'histoire d'un déclin social à la fin du XIXème siècle. Mais tout n'est pas perdu...

 

La Réussit spectaculaire de leur fils Laurent David

 

Laurent a raté son entretien d'embauche à Douai pour s'être trompé de train. Qu'à cela  ne tienne, il sera embauché aux Mines de Rochebelle à Alès où il démarre comme jeune ingénieur en octobre 1906..... EN 1919, à son mariage avec Jeanne Dubois, il est ingénieur. ET en 1926, à l'enterrement de son beau père Claudius Dubois, il est ingénieur Principal. Et en 1930, la consécration, il devient Directeur de la Mine et emmenage dans le Château, la Maison du Directeur.

LOuise, la mère de jeanne et la veuve de Claudius, continuera à partager son temps entre sa maison de la Grand'Combe et sa résidence secondaire de Nervieux. Mais Antoine et Adeline vivent chichement dans leur maison de St Just sur Loire. Qu'à cela ne tienne, ils vont emménager au deuxième étage du Château de ROchebelle.

 

Le Chateau d'Adeline

 

 

 

Vous connaissez l'histoire de Pagnol et le chateau de sa mère. E bien la maison du Directeur, pour Adeline, c'est pareil. C'est une revanche sur la vie, un formidable rebond après cette descente aux enfers depuis sa naissance en 1858.

Tous les jours, mon Grand Père, en rentrant de la Mine, montait au second étage de la Maison pour rendre visite à ses parents.

Adeline a vécu 12 ans dans son château, avant de s'éteindre en 1942 a 84 ans. Quelle formidable destin que cette arrière grand mère à poigne pour qui la réussite de son fils était une véritable consécration.

 

 

Les enfants de Laurent David et Jeanne Dubois : Robert, Pierre, Henry, Jean Jacques, au début des années 1930